Search

Languages

English flag Japanese flag Germany flag Spanish flag French flag
Chinese flag Italian flag Russian flag Saudi Arabian flag Portugese flag

Todays Quote Change quote

Kiai|Haku respiration|Kokyu Dosa|Misogi|Cadence Misogi|Changer la Cadence


image

Respiration Ki

Il existe plusieurs méthodes pour développer l'énergie Ki. Une des meilleures méthodes est connue comme la respiration ki. Cela se fait habituellement assis dans la position seiza. À partir de l'expiration de la respiration par la bouche jusqu'à ce que tout l'air est confortable sorti. Certaines personnes penchent en avant légèrement à la fin de l'expiration, à un Point de flexion. À l'apogée de leur inhalation, elles reviennent à la position verticale. Au cours de l'expiration un ' ahhh ' devrait être faite. Une fois que l'air a été complètement expulsé, vous peut répéter le cycle de respirer par le nez une fois de plus.

Si vous passer de dix à quinze minutes par jour, faisant Ki respire, particulièrement juste avant le lit, vous trouverez qu'il est très relaxant. Effectuer le cycle de respiration aussi longtemps que vous est tombé à l'aise en vous ' relatif à la position assise.

L'exercice d'une importance particulière pour le développement du Ki est la pratique de la respiration abdominale profonde.

S'asseoir en seiza (ou jambes croisées avec un coussin dessous vous) afin de garder votre colonne vertébrale droite. Adaptation à s'asseoir en seiza devrait être construite progressivement, augmenter le temps passé dans cette position quelques minutes chaque séance. S'asseoir légèrement, avec votre dos droit et épaules assouplissement afin que le poids de votre corps est naturellement votre d'un point.

Inhalation doit être prolongée, comme un mince ruisseau de l'air est aspiré à travers les narines à un rythme régulier et contrôlé. Le bruit de telle une inhalation prolongée devrait être proche de la lettre « u ». Et cette inhalation doit être faite ainsi avec aucune déformation. En outre, même si l'air est aspiré à travers le nez, la glotte au fond de la gorge doit servir à contrôler le flux. En attirant l'air grâce à la contraction de la glotte, au lieu de « renifle » l'air, vous obtiendrez un flux lent et régulier.

L'air que vous aspirez devrait remplir non seulement la cavité thoracique, mais aussi le bas de l'abdomen. Inspirez profondément dans l'abdomen inférieur telle qu'elle se développe normalement, sans déformation excessive ou la contraction des muscles de l'estomac. L'idée est de respirer pleinement et naturellement comme un enfant.

Gardez vos épaules vers le bas et détendu pendant l'inhalation. Lorsque vous avez inhalé tout ce que vous pouvez confortablement reposer tranquillement pendant un moment avant de commencer à expirer.

Exhale par la bouche dans un flux constant, concentré, puissant (mais détendu) - le bruit de l'exhalaison ressemble à un « AHA ». Encore une fois, il ne devrait y avoir aucune déformation. Don ' tentative de t expirer subitement avec beaucoup de force.

Exercices de respiration devraient être pratiquée quotidiennement. Lorsqu'il est combiné avec la pratique régulière de l'art de l'Aïkido, ceci se traduit par un développement coordonné.

Kiai

Kiai signifie littéralement une unification ou jonction de Ki. C'est une projection de la voix de la hara (ventre). Le son est intrinsèquement puissant, avec des applications dans la guérison et arts martiaux. Un type de Kiai est un cri avec Ki. La profération de kiai est une projection de souffle sonore, ou de la voix, avec Ki. Elle peut être très fort ou très doux. Le secret de kiai est pas à faire un bruit énergique, mais étendre ki fortement avant de parler, se détendre tout le corps, surtout dans la gorge et unifier le corps et l'esprit instantanément.

image

Il existe quatre formes de base du Kiai (comme son) pratiqué en aïkido :

image

Il y a aussi des « kiai silencieux ». Cela est accompli en retenant le souffle et qui s'étend du ki fortement de chaque partie du corps. Ce genre de kiai concentré et puissant peut être utilisé pour enregistrer d'autres d'un danger imminent, ou de contrôler ceux dans une humeur en colère.

Il y a une vieille histoire japonaise d'un samouraï se promenant dans la forêt. Il a été mis sur par une meute de loups, clairement en danger sa vie. Au lieu d'exposer de peur, il a continué tranquillement sur son chemin, sa contenance stable, conscient et potentiellement explosive, que les animaux ont été gelés dans leurs voies, et il a réussi à passer en toute sécurité par leur milieu. C'est un exemple de kiai silencieux.

Comme dans tous les aspects de l'Aïkido, c'est d'une importance primordiale que kiai être utilisé seulement pour de bon et jamais utilisé légèrement.

Cinq principes pour kiai :
  1. Se détendre complètement pour éviter de forcer votre voix.
  2. N'oubliez pas que le volume n'est pas l'objectif.
  3. Le son est aigu et pénétrant, comme une flèche.
  4. Sentir le mouvement du Ki, comme une forte rafale de vent passant par vous et au-delà. Laissez votre voix être balayé en elle.
  5. Écouter le silence audible qui suit bon kiai.

Respiration de Haku

La respiration de Haku est une expiration très courte, énergique, répétée à plusieurs reprises. Le verbe japonais « hakimasu » signifie « à jeter » ou encore « à vomir ». Pour exécuter haku respiration est donc de se concentrer tout votre corps et votre esprit et jeter le tout dans l'exhalaison.

Tout d'abord asseoir calmement en seiza. Ouvrez votre bouche large et placez votre langue derrière vos dents inférieures. Inspirez pleinement et tout en se penchant légèrement vers l'avant, lancer votre expiration avancée et sortir dans un souffle énergique. Il n'est pas nécessaire de faire un particulier sonores avec la boîte vocale. Le souffle, passant rapidement par la région de la gorge va créer un son par lui-même.

Il est impératif que vous demeurez calme et au milieu de ce mouvement de grande haleine. Ne déplacez pas vos épaules, votre zone de mâchoire ou de la bouche ou de votre tête. Maintenir une posture dressée, avec l'esprit et le corps coordonnée et que le souffle sort, avant maigre légèrement avec le haut du corps entier.

Si vous effectuez le souffle de haku complètement, un vide naturel est créé dans les poumons à la fin de l'expiration. Cela signifie que les poumons se recharge automatiquement avec de l'air. Toutefois, si vous détenez retour même légèrement, le vide ne sera pas créé et vous devez aspirer l'air dans vos poumons. Dans ce cas que vous trouverez très difficile de reprendre haleine haku rapidement.

Tous les mouvements rapides ou dynamique est originaire d'et sont contrôlé par le souffle. Si nous apprenons à utiliser cette haleine dans un calme, mais solide et la foudre de manière rapide, nous pourrons utiliser notre corps tout entier de cette façon, lorsque l'urgence l'exige.

kokyu dosa

Kokyu dosa

Kokyu dosa est habituellement pratiquée à la fin de chaque classe de l'Aïkido. C'est un exercice d'assis d'extension, pour vous aider à générer un plus grand flux de Ki à partir d'un point dans votre bas de l'abdomen. Puisque c'est de Ki, force pas corporel, que nous en Aikido toujours jeter et épingler nos partenaires, cet exercice est particulièrement important, soulignant que c'est le sens profond du Ki. En s'appuyant sur la force seule nulle part vous obtiendrez contre un adversaire qui comprend l'utilisation de Ki. Il existe plusieurs sortes de kokyu dosa, mais celui a expliqué ici est typique.

S'asseoir en seiza avec vos bras étendus, la largeur, coudes vers le bas, doigts se propager et tournée légèrement vers le haut de la main de l'épaule. Votre partenaire, à genoux en face de vous, saisit les poignets légèrement sur les côtés.

N'importe comment dur s'oppose à votre partenaire, vous ne devez payer aucune attention, mais calme votre esprit dans votre point et maintenir un fort élan de Ki. Maintien de cette extension, maigre simple et votre partenaire seront perdent l'équilibre et commencent à tomber en arrière.

A partir de là, il est facile de guider votre partenaire en poussant doucement à droite ou à gauche, ce qui permet à l'automne. Arriver sur vos orteils comme les chutes de votre partenaire et suivez avec votre corps tout entier s'agenouiller à côté d'eux. Étendre le Ki. Vous serez comme un rock immeuble et votre partenaire sera incapable de s'élever.

image

Misogi

Misogi, également connu sous le nom de soku ne shin aucun gyo (formation de souffle/esprit), est l'un des plus importants de l'Aïkido côté-disciplines. Son but est d'unifier l'esprit et le corps au milieu du chaos. Le misogi mot vient de la religion Shinto et signifie « d'aller à la rivière et purifier soi-même ». Ce mot est utilisé en Aikido pour certains la respiration et de méditation exercices parce qu'ils ont un effet de nettoyage sur le corps et l'esprit.

Les éléments essentiels de misogi formelle sont assis seiza, chantant, la sonnerie de la suzu (bell) et contrôle la respiration.

image

Lors de l'exécution misogi, le son de la voix et le son de la cloche doivent être. Pour ce faire correctement, l'étudiant doit donner 100 % pour chaque son, chaque anneau. N'essayez jamais de vous-même le rythme de misogi, tentant d'économiser de l'énergie pour plus tard dans l'exercice. Donner votre tous à chaque instant, et vous découvrirez que vos réserves sont beaucoup plus profonds que l'imaginer.

Ce chant vigoureux et bell-sonnerie exige beaucoup de flux de Ki. Ce pouvoir doit provenir d'un Ki puissant développé grâce à l'unification corps et l'esprit. On ne fera pas la force physique. Lorsque faite avec un flux positif de Ki et la respiration correcte, vous vous sentirez pas les effets néfastes.

Misogi prend habituellement n'importe où de 30 minutes (10 minutes de respiration, 10 minutes, le chant, 10 minutes de respiration) à 60 minutes plus (15 minutes de respiration, 30 minutes ou plus chantant, 15 minutes de respiration).

Faisant régulièrement misogi, l'étudiant développe puissant kokyu (extension corporelle totale) par s'étendant au-delà des limites présumés.

Cadence Misogi

image


Comme un harpon droit, fort, votre entraînement doit être true.
N'essayez pas de changer la route sur le chemin, de garder l'enseignement pur.
Grâce à la formation, Self devient comme un beau poli
boule de cristal et de l'esprit devient clair comme un miroir.


image

Changer la cadence

La performance de misogi formelle résulte de l'unification de l'ensemble des participants. En d'autres termes, la suppression de la cloche et le son de la voix doit être un avec tout le monde. À cette fin, nous avons un osa (le leader, assis à droite à l'avant) et deux kagura (le leader ' assistants s, assis sur la gauche à l'avant). Osa sur la droite, ou le kagura de gauche doit être au Centre de votre attention à tous les moments de misogi. L'osa définit la cadence ou beat, pour tout le monde à suivre.

Les changements de cadence deux fois. À partir de huit battements, la cadence change à cinq battements, puis à deux battements. À chacun des points de transition de deux, l'osa soulève son bell au-dessus de sa tête et met fortement l'accent sur l'expression ' kami '.

En changeant de huit à cinq :

À HO KA MI MI E TA ME,

À HO KAMI EMI APPRIVOISÉS

En changeant de cinq à deux :

À HO KAMI EMI APPRIVOISÉS

TOHOKAMI EMITAME

La réalisation de ces transitions avec précision exige énorme
concentration en tout temps. Pas relâcher votre attention.


up
image